Mannequin

Le métier de mannequin est multiple. Dans le secteur de la mode et de l’habillement, il porte des vêtements lors de défilés, de démonstrations commerciales et de séances photo pour la réalisation de campagnes publicitaires, de catalogues (pour des marques, des chaînes de magasins, des sociétés de vente par correspondance…), de présentations de collections de créateurs, etc. De manière plus large, le secteur de la publicité emploie, souvent de manière ponctuelle, de nombreux mannequins afin de promouvoir des produits divers (bijou, parfum, voiture, appareil électroménager), d’attirer l’attention, de susciter l’achat ou la curiosité.

Il existe différentes catégories d’agences et donc de mannequins : les généralistes (composées de différents départements tels que mode, publicité, « parties » de corps…) et les spécialisées dans l’un ou l’autre créneau. Selon les domaines pour lesquels elles travaillent (défilés haute couture, magazines, pubs…), elles ont des exigences de mannequins différentes en termes de taille, poids, âge, morphologie…

Un mannequin intègre une agence soit via une candidature spontanée, accompagnée d’un book (dossier de photos), soit après avoir été repéré dans un lieu public ou lors d’un événement (c’est ce que l’on appelle le « scouting »). Le book permettra, dans un premier temps, aux agences d’évaluer la photogénie et les aptitudes d’expression corporelle du candidat. Par la suite, ce book sera un complément au curriculum vitae car il s’étoffera au fur et à mesure par les clichés et contrats accomplis. Ensuite, il faut participer aux castings renseignés par les agences et pouvoir se démarquer par rapport à la concurrence, généralement rude dans ce secteur.

Le corps est l’outil de travail du mannequin, il convient d’en prendre soin. Néanmoins, la beauté seule n’est pas tout. Il faut être capable d’y associer l’expression d’un caractère et d’une sensibilité et ainsi, rejoindre l’objectif de la prestation.

 

Savoir être

Disponibilité

Hygiène de vie irréprochable

Patience, persévérance

Bon sens de la communication (verbale et non verbale)

Résistance au stress

Dynamisme, esprit d’initiative, audace

Bonne gestion du temps

Aisance corporelle

 

Savoir faire

Posséder des connaissances dans le secteur de la mode

Maîtriser différentes techniques d’expression corporelle, de maintien

Posséder des notions de maquillage, coiffure, photo peut être utile

Respecter les consignes données par le styliste, le photographe

Connaître l’anglais ou toute autre langue étrangère est un plus

Négocier des contrats

 

Cadre professionnel

En Belgique, un mannequin travaille la plupart du temps comme indépendant. L’agence, en tant qu’intermédiaire entre le mannequin et le client, percevra une com­mission (qui varie entre 30 et 40%, voire un peu plus en cas de contrat conclu à l’étran­ger). Faire carrière en Belgique étant très difficile, de nombreux mannequins s’expa­trient dans les capitales de la mode telles que Paris, Milan, New-York, Tokyo, etc. Selon la demande, le mannequin alternera les périodes d’activité intense et des moments creux. En fonction du type de prestation, il peut travailler avec un certain nombre de profes­sionnels dont des directeurs artistiques (ou leurs assistants), des coiffeurs, des maquil­leurs, des stylistes, des costumiers, des photographes. Il doit aussi se déplacer fré­quemment pour des défilés ou des séances photo. Dans certains domaines, une carrière de mannequin ne dure pas longtemps et est rarement stable, c’est pourquoi il ne faut pas négliger la reconversion.

Métiers proches

Modèle, Acteur/actrice, Directeur/directrice d’agence de mannequins

Savais-tu que... ?

Il n’existe pas de formation spécifique à ce métier. Les organismes privés proposant des cours de mannequinat sont nombreux mais ils ne délivrent pas de diplômes reconnus.

 
 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.