Couturier/couturière

Le couturier fabrique, à l’unité ou en série et selon les demandes, des modèles de vête­ments ou d’accessoires. Il peut également confectionner des objets destinés à la décora­tion ou à l’ameublement (coussins, tentures, voilages, housses de chaises, etc.). Le modèle peut être proposé par l’acheteur, copié sur un patron ou créé par le couturier lui-même.

Dans tous les cas, le couturier commence par rencontrer la clientèle afin de déterminer ses besoins et ses goûts (tissus, modèles ou patrons). Il prend les mesures nécessaires à la confection, fait exécuter ou exécute le patron, le taillage, l’assemblage et l’ajustement du vêtement. Il termine son travail en vérifiant la conformité du vêtement (sur un manne­quin par exemple) et en le repassant. Il porte une attention spéciale aux nouveautés et aux tendances dans les tissus et les styles, afin de concevoir un produit à la fois de qualité et esthétique mais aussi pour satisfaire les besoins, les goûts et les désirs de la clientèle. Tout son travail peut être réalisé à la main ou à la machine.

L’activité du couturier ne se limite pas à la confection, elle concerne aussi les retouches et les réparations. Dans le cas d’une retouche, il découd et coud, coupe, ajuste, raccourcit et répare les vêtements ou autres objets qu’on lui apporte. Il prend les mesures nécessaires, pose les repères qui indiquent où faire les retouches. Ensuite, la partie à travailler est entièrement décousue afin de partir sur une base neutre. Ce n’est qu’après cela que son travail de retouche débute : ourlet, raccourcis­sement, changement de taille, bas de manche, doublure, fixation d’une fermeture Eclair...

Le couturier est capable de retoucher et de réparer n’importe quel vêtement dans n’im­porte quelle matière.

 

Savoir être

Créativité, sens esthétique

Habileté manuelle

Ingéniosité

Soin

Précision, minutie

Patience

Rapidité d’exécution

Sens de la communication

Capacité d’adaptation

Autonomie

Bonne organisation, gestion du temps

 

Savoir faire

Connaître et maîtriser les techniques de fabrication d’un vêtement (coupe, points de couture, etc.)

Posséder des connaissances sur les différents tissus, les matières, les couleurs

Réaliser des dessins, croquis

Manier les machines adéquates

Réaliser des devis détaillés

Respecter des délais

Posséder des connaissances en gestion (si indépendant)

 

Cadre professionnel

Le couturier peut travailler comme indé­pendant ou comme salarié. En tant qu’in­dépendant, il possède sa propre boutique et la gère totalement. Il doit alors allier les qualités et compétences d’un com­merçant et d’un artisan. Il peut travailler seul et assumer l’ensemble des tâches ou engager du personnel et déléguer le travail. Le couturier salarié travaille au sein d’un atelier de confection, d’une boutique, pour une maison de couture ou pour un styliste, ou au sein de grosses usines ou entreprises dans lesquelles le travail se réalise à la chaîne.

Métiers proches

Brodeur/brodeuse, Conducteur/conductrice de machine à piquer, Costumier/costumière, habilleur/ habilleuse, Dentellier/dentellière, Gantier/gantière, Maroquinier/maroquinière, Modéliste, Modiste, Passementier/passementière, Patronnier-gradeur/patronnière-gradeuse, Plisseur/plisseuse, Plumassier/plumassière, Styliste

 
 

Formations associées

Agent qualifié/agente qualifiée en confection ,
Agent-e technique en mode et création (3e degré – 5e et 6e années),
Agent qualifié/agente qualifiée en confection (3e degré – 5e et 6e années),
Complément en stylisme (4e degré – 7e année),
Technicien/technicienne en habillement,
Vendeur-retoucheur/vendeuse-retoucheuse (3e degré – 5e et 6e années),
Complément en confection sur mesure et demi-mesure (4e degré – 7e année),
Complément en vêtements de travail et de loisirs (4e degré – 7e année),
Tailleur/tailleuse (4e degré – 7e année),
Confection et adaptation de tissus d'habillement et d'ameublement.
 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.