Petite histoire de la mode

Le souci de se vêtir est vieux comme le monde ! Objet de parement ou de protection, depuis la préhistoire, l’homme montre qu’il aime s’orner. Dans les régions au climat froid, le vêtement servait avant tout de protection. Petit à petit, il deviendra plus sophistiqué, décoré et agrémenté d’accessoires. C’est à ce moment précis où le vêtement quitte son rôle fonctionnel pour devenir objet de séduction que l’on parle de mode.

Le terme « mode » est apparu en 1482. On parle alors de modes portées à la Cour, privilège des aristocrates, imités par les classes aisées. Ces modes font partie de l’histoire du costume. 

On situe le début de l’histoire de la mode au 19e siècle. C’est en 1858 que le créateur Charles Frédéric Worth eut l’idée de faire défiler de vraies femmes lors de salons afin de présenter ses modèles aux clientes. Avant cela, les femmes confectionnaient elles-mêmes leurs habits. Elles ont ensuite commencé à faire appel à des professionnels. C’est ainsi qu’est apparu le métier de couturier. Ce dernier avait pour missions de couper, coudre, garnir et mettre au point un vêtement. Le dé à coudre et l’aiguille en métal étaient les seuls outils jusqu’en 1830, année où Barthélémy Thimonnier inventa la  machine à coudre.

Depuis lors, les métiers et les techniques du textile n’ont cessé d’évoluer et de se développer. Plusieurs facteurs expliquent l’essor de la mode : la production en série, l’apparition de la classe moyenne habitant les villes, la diffusion des tendances dans la presse, etc. Au début du 20e siècle, l’apparition de nouvelles fibres permettent de proposer des vêtements à des prix abordables et le marché de la mode devient alors accessible au plus grand nombre. Dans les années 1960, les industriels veulent créer leur collection de mode : le métier de styliste est né ! Une nouvelle forme de distribution apparait, les premières boutiques fleurissent à Londres et se multiplient partout en Europe.

La mode est devenue un phénomène de société, mêlant des éléments complexes tels que la créativité, les médias, les industries et le commerce. Les grands couturiers sont devenus de véritables personnages publics et inspirent la grande distribution par leurs idées et leurs modèles, toujours plus innovants.
 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.