Le Service général des lettres et du livre de la FWB

En Fédération Wallonie-Bruxelles, le service général des lettres et du livre (SGLL) est un service de la Direction générale de la culture. Les missions du SGLL sont orientées vers la promotion des acteurs de la chaîne du livre (auteurs, éditeurs, libraires, bibliothécaires, illustrateurs, etc.), la promotion de la lecture, de la langue française et des langues régionales endogènes.

Afin de réaliser ces différentes missions, le SGLL est divisé en quatre services distincts :

- le service de la lecture publique 

- le service de la promotion des lettres 

- le service de la langue française 

- le service des langues régionales endogènes 

Le SGLL soutient également la littérature jeunesse et la bande dessinée.

Le Service de la lecture publique est chargé du réseau des bibliothèques et de la formation continue des bibliothécaires (cfr Les bibliothèques en Fédération Wallonie-Bruxelles).

Le Service de la Promotion des Lettres apporte une aide à la création, à l'édition et à la diffusion/promotion de la littérature francophone de Belgique ainsi qu'aux différents acteurs de la chaîne du livre. Des aides et bourses sont ainsi octroyées aux auteurs, aux éditeurs littéraires et de sciences humaines, aux libraires, aux traducteurs, aux ateliers d’écriture, aux organismes et associations littéraires, aux associations professionnelles du livre mais aussi à des opérateurs extérieurs (Foire du Livre de Bruxelles, Maison du Livre, Chèque Livre, Banque du Livre et Le Comptoir).

Le Service de la langue française est chargé de coordonner les activités des organismes publics ou privés qui assurent la promotion de la langue française. Concrètement, ce service réalise de nombreuses tâches qui relèvent de la politique de la langue française :

- Les recherches sur la situation du français (les représentations des compétences linguistiques des Belges francophones, la lisibilité de la presse télévisée, le français face aux langues de l’immigration, etc.).

- Le soutien aux activités de promotion de la langue française (actions d’associations ou organismes, aide aux publications, soutien à des revues scientifiques en langue française, etc.).

- La terminologie : soutien et coordination des activités liées à l’enrichissement de la langue française, création d’une banque de données terminologique destinée aux traducteurs et spécialistes de différents domaines.

- La sensibilisation du francophone à sa langue : publications (Collection « Français et Société », Guides, Le Français en Belgique), service d’aide linguistique (terminologie, grammaire, législation linguistique, etc.), opération « La langue française en fête » (semaine de festivités autour de la langue française).

- La coopération internationale : collaborations avec les principaux organes de gestion linguistique de France, Québec et de Suisse.

Le Service des langues régionales endogènes (S.R.L.E.) a pour objectif de promouvoir tous les parlers minoritaires développés parallèlement au français sur le territoire wallon et bruxellois, qu'ils relèvent de l'aire romane (champenois, lorrain, picard, wallon) ou germanique (francique, limbourgeois et luxembourgeois, brabançon, bruxellois).

Il veille à :

- promouvoir le patrimoine écrit et la création contemporaine ;

- développer l’offre d’ouvrages dans ces langues et en traduction française ;

- soutenir des associations, organismes et revues ;

-soutenir la ratification de la Belgique à la charte européenne des langues régionales ou minoritaires 

- développer des outils et des services.

Un guichet public gratuit d’information au public et une journée interrégionale des langues minoritaires dans le cadre de la journée européenne des langues sont aussi organisés. Le Service met également en place deux prix consacrés à la littérature et à la philologie.

Globalement, le Service général des lettres et du livre réalise ou soutient aussi plusieurs outils d’information à destination du grand public et/ou des professionnels (publications, études, etc.).

Enfin, des instances d’avis indépendantes conseillent également la Ministre de la Culture dans ses politiques relatives au livre, à la lecture ainsi qu’aux langues françaises et régionales.

Comme pour les autres secteurs, le budget de la Fédération Wallonie-Bruxelles, voté chaque année par le Parlement, prévoit une enveloppe propre au secteur des Lettres et du Livre. En 2013, ce budget s’élevait à 19.059.000€, répartis comme suit :

- Fonctionnement et promotion de la lecture : 65.000€

- Lecture publique : 14.787.000€

- Lettres et Livre : 3.594.000€

- Langues régionales endogènes : 138.000€

- Langue française : 200.000€

- Développement informatique en bibliothèques et numérisation de la chaîne du livre : 275.000€

Pour toute information :

Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles

Direction générale de la Culture

Service général des Lettres et du Livre

Boulevard Léopold II, 44

B – 1080 Bruxelles

Fax général : +32(0)2 413 33 87

www.culture.be

www.lettresetlivre.cfwb.be

 
SIEP.be, Service d'Information sur les Études et les Professions.